Tirer parti des flux JSON Feed pour la veille

Les flux au format JSON Feed : c’est quoi au juste ?

Derrière un nom énigmatique se cache en réalité un nouveau format pour la syndication de contenu : les flux au format JSON Feed jouent donc dans la même cour que les flux RSS et atom. Attention cependant à ne pas confondre avec les flux d'information codés en JSON qui sont plus communs et utilisés depuis plusieurs années.

Rappelons que le RSS est un format de données utilisé pour la syndication de contenus Web. Les flux RSS sont des fichiers XML qui sont souvent utilisés par les sites d'actualité et les blogs pour présenter les titres des dernières informations consultables.  (source : Wikipédia).

Et le format RSS existe depuis de nombreuses années. RSS 0.91 est sorti en 1999 mais le format le plus connu est le RSS 2.0 qui a été lancé en 2002.

Parallèlement au RSS, il existe le format Atom qui est également souvent utilisé pour la syndication de contenu et qui a fait son apparition en 2005.

Depuis quelques mois, on voit également fleurir des flux au format JSON Feed. JSON est l’abréviation de JavaScript Object Notation, un format de données textuelles dérivé de la notation des objets du langage JavaScript.

Concrètement, les différences entre les flux RSS, atom et JSON Feed sont essentiellement techniques mais le format JSON répondraient mieux aux besoins des développeurs Web.

Flux JSON Feed : quel intérêt pour la veille ?

Le RSS est un incontournable pour la veille. Apparu dans le paysage des professionnels de l’information il y a plus de dix ans, le RSS était avant tout la découverte d’un format qui offrait un moyen simple et efficace pour suivre les nouveautés d’un site sans se rendre régulièrement sur celui-ci pour y consulter les nouveautés et sans recourir à un outil de surveillance de pages généralement payant et moins intuitif.

Les flux au format JSON Feed, de par leur proximité avec les flux RSS et atom présentent donc les mêmes avantages pour la veille. D’ailleurs, s’abonner à des flux RSS, atom ou JSON ne change foncièrement pas grand chose pour l’utilisateur final, en l’occurrence le veilleur.

Seul problème : ils sont encore loin de s’être démocratisés et peu de lecteurs de flux prennent en compte ce nouveau format.

D’après les quelques tests que nous avons pu faire, nous avons pu constater que les sites qui proposent des flux au format JSON Feed proposaient systématiquement des flux RSS ou atom en parallèle.

Pas d’inquiétude donc tant que les sites d’actualités, blogs, sites institutionnels, etc ne remplacent pas tous leurs flux RSS/atom par des flux au format JSON Feed !

Par ailleurs, plusieurs lecteurs de flux ont récemment indiqué prendre en compte ce nouveau format : c’est le cas d’Inoreader, Breaker (un lecteur de Podcast), Feedbin et Newsblur. Et si le format gagnait en popularité, nul doute que les autres lecteurs le supporteraient pour ne pas risquer de perdre leurs utilisateurs...

Mais la syndication de contenu est-elle encore l’avenir de la veille ?

Le RSS a connu son heure de gloire il y a une dizaine d’années mais il semble avoir perdu de sa splendeur. Le développement d’un nouveau format de syndication de contenu ne semble pas suffisant pour en relancer l’engouement.

Mais le RSS est-il pour autant en voie de disparition ? Pas si sûr...

Nous vous invitons à lire ou à acheter notre dernier numéro de BASES (N°351 – Septembre 2017) consacré à cette question : « Le RSS est-il encore un atout pour la veille ? ».

Auteur : Carole Tisserand-Barthole, rédactrice en chef de BASES et NETSOURCES

Imprimer Suggérer la page

Nos bureaux

plan bureaux

Des partenaires dans le monde

monde action

Communication

Nous contacter

FLA dans la presse

FAQ (foire aux questions)

Mentions légales

Plan du site web