"Featured snippets" et "intelligent answers": Google et Bing vont-ils vraiment répondre à tout ?

Depuis maintenant quelques années, Google propose sur la première page de résultats et, pour certaines requêtes seulement, des featured snippets, appelés en français extraits optimisés même si le terme français est beaucoup moins utilisé.

Qu’est ce qu’un featured snippet ?

Affiché dans un cadre spécifique et au-dessus des résultats dits « naturels », en « position 0 », il constitue une réponse à la question posée par l’internaute et est extrait directement d’une page Web.

Ainsi, si vous demandez à Google « qu’est-ce que la veille stratégique ? », un encadré apparaît au dessus des résultats naturels contenant une définition de la veille stratégique issue de la page Wikipédia du même nom. Il n’est ainsi même pas nécessaire de se rendre sur cette page Web pour avoir la réponse à sa question. Du moins, en principe...

Est-ce que ces résultats apporte une réelle valeur ajoutée et un gain de temps pour la recherche d’information ou bien au contraire représentent-ils un pas de plus vers la mort des moteurs de recherche et l’avènement de l’ère de l’assistance ?

De moins en moins de place pour les résultats naturels

Depuis quelques temps, on constate que la place laissée aux résultats naturels sur la première page de Google se réduit comme peau de chagrin. Entre le featured snippet, l’encadré autres questions posées, le knowledge graph sur la droite, les recherches associées en bas de page et sans compter que les descriptions de chaque résultat ont vu leur taille passer de 150/160 caractères à 230 à la fin de l’année 2017, il faut maintenant faire défiler beaucoup de contenu avant de parvenir au dixième et dernier résultat de la première page (dans l’affichage par défaut).

Et quand on sait que la plupart des internautes ne vont pas plus loin que la première page de résultats, il n’est même pas sûr qu’avec ses changements, il se rendent véritablement jusqu’au dixième résultat et qu’ils se contentent donc du featured snippet quand il est disponible et au mieux des 2/3 premiers résultats.

Les featured snippets : des contenus controversés

Depuis la mise en service des extraits optimisés Google en 2014 aux Etats-Unis et en France en 2016, la firme américaine a essuyé de nombreuses critiques quant aux contenus apparaissant dans les featured snippets. Il n’était en effet pas rare d’y voir apparaître des contenus issus de sites douteux ou peu fiables relayant ou publiant des fake news.

Mais cela n’était finalement pas très surprenant puisque le but de Google était de montrer à l’internaute ce qu’il voulait entendre sans le moindre regard et pensée critique.

Et c’est ainsi que si vous demandiez si l’aspartame était mauvais pour la santé, il vous proposait un résultat indiquant que c’était effectivement mauvais pour la santé. Inversement, si vous demandiez si c’était bon pour la santé, il vous proposait un résultat indiquant que c’était tout à fait bon pour la santé. Si vous demandiez si les hommes étaient supérieurs aux femmes, il vous trouvait une réponse confirmant cette théorie et ainsi de suite...

Ainsi, ce n’était pas parce que la réponse était mise en évidence qu’elle était juste, qu’il n’existait pas d’autres points de vues ou que la source était fiable.

2018, le renouveau des featured snippets chez Google

Au début de l’année 2018, Danny Sullivan a publié sur le blog de Google un billet intitulé « A reintroduction to Google’s featured snippets » où l’on apprend que Google a fait évolué ses featured snippets récemment et cela va plutôt dans le bon sens.

Tout d’abord, cela permet de comprendre que ce système a surtout été conçu pour la recherche mobile et vocale. En effet, la recherche mobile et vocale, qui prennent toujours plus d’ampleur d’année en année, sont mal adaptées à la présentation classique d’une dizaine de résultats. La mise en évidence d’une réponse à une question posée prend alors tout son sens.

Lire aussi : La recherche vocale : quelles conséquences pour la veille et la recherche d'information ?

D’autre part, on apprend que Google a apporté des améliorations quant à la qualité des résultats et des sources présentées dans les featured snippets. Pour certaines questions, Google va même afficher plusieurs featured snippets, ce qui pourra être utile quand il existe des informations contradictoires ou plusieurs réponses pour une même question.

Nous avons ainsi entré un certain nombre de requêtes pouvant faire ressortir des résultats douteux (quels présidents américains membres du KKK, les hommes sont-ils supérieurs aux femmes, pourquoi la terre est-elle plate, etc.) et aucun contenu relayant des fake news n'est apparu dans les featured snippets. Force est de constater qu’il y a une amélioration de la qualité des résultats issus des featured snippets par rapport aux derniers mois.

On constate tout d'abord qu’on voit moins souvent apparaître de featured snippets. Et quand ils apparaissent, les réponses sont issus de sites fiables et reconnus (avec une forte proportion de résultats issus de Wikipédia tout de même) même si ce n’est pas nécessairement la meilleure source pour répondre à la question.

Bing et les réponses intelligentes

Bing propose également un équivalent des featured snippets depuis quelque temps mais il propose depuis la fin de l’année ce qu’il appelle des intelligent answers soit des réponses intelligentes. L’idée étant d’agréger une réponse issue de plusieurs sources reconnues ou de proposer plusieurs points de vue différents sur une même question.

Les réponses intelligentes fonctionnent aux Etats-Unis pour le moment et devraient s’étendre au reste du monde dans les prochains mois.

Nous avons également entré plusieurs requêtes pour tester la qualité des featured snippets de Bing. Et si globalement, les résultats sont issus de sources fiables, il arrive encore d’avoir quelques surprises comme pour la question « Are men better than women ? » où la réponse est issue du site de questions/réponses answers.com et où l’on apprend que les femmes sont plus belles que les hommes.

Featured Snippets : quel intérêt pour la recherche d’information et la recherche documentaire ?

Pour le moment, les featured snippets sont donc surtout un moyen d’avoir une réponse rapide à une question simple. A condition que la réponse ne soit pas discutable et que la question ne génère qu’une seule réponse possible.

Ils permettent d’obtenir rapidement des dates (dates de naissance d’une personnalité, date de règne d’un roi, etc.), une définition, un rapide descriptif sur une personnalité, une donnée statistique, etc. Et encore faut-il regarder attentivement le nom de la source d’information pour éviter que cette information ne soit fausse et ne pas hésiter à consulter d’autres sources au moindre doute.

Mais dès lors qu’il s’agit de questions plus complexes et surtout de recherches d’information nécessitant d’agréger et de synthétiser plusieurs données, les featured snippets ne sont pas appropriés et bien souvent, n’apparaîtront même pas dans les résultats. Mais avec les progrès de l’intelligence artificielle, il n’est pas impossible que cela évolue dans les années à venir.

Au final, cela ne change pas grand chose pour les professionnels de l‘information qui connaissent l’importance de la fiabilité des sources et de la confrontation des données et informations.

Cependant, leur public n’est pas nécessairement autant sensibilisé à ces questions.

D’où l’intérêt d’informer sans cesse sur les évolutions et les nouvelles fonctionnalités des moteurs de recherche et des dangers de se fier aveuglément à un seul et unique résultat.

Auteur : Carole Tisserand-Barthole, Rédactrice en chef de BASES et NETSOURCES

Vous souhaitez recevoir nos astuces et nos conseils de veille ?

Inscrivez-vous à notre newsletter  

Espace membres

Partenaires dans le monde

partenaires monde

Nos bureaux

plan bureaux