La recherche d'information mérite autant
d'intelligence que son traitement

Lancé au printemps 2012, Whogotfunded.com se revendique comme “le site de surveillance de levées de fonds le plus complet du monde”. L’outil analyse chaque jour plus de 2 millions d’informations en provenance de sites d’actualités, de Twitter et de la SEC (US Securities and Exchange Commission), grâce à des technologies intelligentes d’extraction et d’analyse (analyse statistique, grammaticale et sémantique).

Pour lire l'article en intégralité, cliquez sur le lien suivant :

Auteur : Carole Tisserand-Barthole

Google est le leader incontesté des moteurs de recherche et on a du mal à voir qui pourrait le détrôner un jour.

Pourtant, régulièrement, on voit surgir de nouvelles initiatives, notamment en France, de moteurs de recherche dits "révolutionnaires" et "innovants". 

Ces nouveaux moteurs peuvent-ils avoir un intérêt pour la veille ou la recherche d’information  ?

Pour le moment, aucun malheureusement n’a réussi à renverser la tendance.

Qwant : encore du travail pour répondre aux besoins du veilleur

Qwant notamment, un moteur de recherche lancé à l’été 2013, a encore du chemin à faire. Il avait été longuement critiqué à ses débuts pour la forte ressemblance entre ses résultats et ceux de Bing et une nouvelle version avait été lancée au printemps 2015.

Et même si l’outil propose des initiatives intéressantes en matière de respect de la vie privée ou de moteurs de recherche à destination des enfants, l’un des critères principaux pour le veilleur reste la pertinence des résultats fournis ou la complémentarité avec ce que peuvent proposer ses concurrents.

Dans un article intitulé « Alternatives à Google : est ce vraiment utile ? » (Netsources n°125 – Novembre/Décembre 2016), nous avions pu constater que Qwant était encore loin de faire le poids : les fonctionnalité de recherche étant moindres que sur les grands moteurs comme Google, Bing ou Yandex et ses résultats étant toujours extrêmement proches de ceux de Bing et de DuckDuckGo.

Il y a quelques semaines, le moteur a indiqué se développer dans la voie de l’intelligence artificielle en ayant notamment recours aux supercalculateurs de Nvidia pour développer le machine learning. Espérons que cela aura un impact favorable sur la pertinence des résultats à l’avenir...

Xaphir : le petit nouveau français peut-il concurrencer Google ?

Il y a quelques jours, c’est un nouveau moteur de recherche  français qui nous avons pu voir apparaître sur nos radars : Xaphir. D’après les premiers articles de presse à son sujet, on apprend que le moteur mise « sur l’originalité » et « tente de déstabiliser Google ». Tout un programme...

Même si on ne connaît pas les détails du fonctionnement du moteur, ce dernier insiste sur le caractère original de son algorithme qui ne donne pas la part belle au système de PageRank mais donne une place au Web sémantique et à l’image. Original peut-être, mais en matière de pertinence, on repassera.

D’après les quelques tests que nous avons effectués, le nombre de sites indexés semble pour le moment faible et, même sur des requêtes simples, la grande majorité des résultats sont hors-sujet.

Que ce soit pour Xaphir ou Qwant, il y a pour le moment peu d’intérêt pour le veilleur d'utiliser ces moteurs à la place de Google. Espérons que cela évoluera au cours des prochaines années.

Auteur : Carole Tisserand-Barthole

Dans un récent ouvrage paru aux éditions de l’INA, intitulé « L’information à tout prix », les auteurs ont mis en évidence, grâce à un algorithme de détection de plagiat, un fait édifiant, quoique peu surprenant...

Dans les cas des actualités « chaudes », 64% de l’information publiée en ligne correspond à du copié-collé pur et simple

Auteur : Marie-Laure Chesne-Seck

Marie-Laure ChesneSeck est actuellement consultante pour le cabinet Ourouk, spécialisé en management de l’information. Après une carrière de chercheur en biophysique, elle gère l’information scientifique, puis crée une fonction d’« Intelligence Scientifique » pour le public R&D d’un grand groupe pharmaceutique.

"Au travers d’une série de trois articles, je souhaitais partager mon expérience de transformation de la fonction info-doc au sein de la R&D d’un grand groupe pharmaceutique.

La feuille de mission qui m’était confiée était large, et comportait notamment la gestion de la transition avec l’offre de service de l’ancienne fonction info-doc, en accompagnant l’autonomisation des publics, la mise en place d’une offre d’« Intelligence scientifique » en support de la prise de décision, l’assistance à maitrise d’ouvrage, l’animation de systèmes d’information collaboratifs, et la gestion intelligente d’un budget destiné à l’outsourcing d’une partie de l’activité.

Je me focaliserai dans ce premier article sur les pistes que j’ai suivies pour proposer une offre d’analyse à valeur ajoutée, en mobilisant les techniques documentaires déjà maîtrisées, et en empruntant de nouvelles techniques venant de l’intelligence concurrentielle, du marketing stratégique ou de la cartographie de brevets."

L'article est disponible en intégralité à l'adresse suivante : De la recherche à l'analyse.pdf

Cet article est originellement paru dans le n°347 de Bases - avril 2017

Vous souhaitez recevoir nos astuces et nos conseils de veille ?

Inscrivez-vous à notre newsletter  

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Espace membres

Partenaires dans le monde

partenaires monde

Nos bureaux

plan bureaux